OKAY SOU BEKAN, UNE TRADITION EN MODE RENAISSANCE

Le 3 janvier, sous l’initiative de VEKELE, ils sont plusieurs milliers à gagner les rues de la ville des Cayes à vélo, rien que pour renforcer une fois de plus, la culture de la bicyclette, négligée depuis la montée en flèche des motos dans la ville « plate et bien tracée » du pays, quelques quinzaines d’années de cela. Toute catégorie confondue ; enfants, jeunes, adultes, étudiants, hommes d’affaires, Artistes, Techniciens … A bicyclette, font le tour de la ville pour contribuer à la réussite de cette 3eme Edition de OKAY Sou Bekàn.

Bekan SolaLe 2 Janvier dans l’après-midi, un bloc party lance Okay Sou Bekàn. Ce match de football entre plusieurs regroupements de quartiers de la ville, animé par Etzer Pierre, l’Homme micro populaire des Cayes et plusieurs DJs amis, réunit plusieurs centaines de spectateurs à la rue Oxilius fougère (Bloc Cite Union), le bastion de Baz Vèkèlè. Des voitures alignées dans les rues Capitale et Châteaudin servent de barricade pour éviter la circulation de véhicules dans ce bloc … en fait très original.

 

Quelle Organisation !

Il s’appelle Tico, un natif de la Cité Union, le responsable de maintenance des bicyclettes qui gagnent les rues. Très tôt dans la matinée du 3 janvier, il s’assure de la fonctionnalité parfaite du véhicule : freins, manette des dérailleurs, chaine … et autres. Ce qui est étonnant, tout ça complètement GRATUIT !! Et on voit ce sourire et cette énergie qu’il déploie à assumer en tout professionnalisme cet engagement qu’il se confie au succès de ce grand mouvement.

D’autre part ROx publie une musique produite par B-bO, titre « PEDALE ». Ce collabo avec Regi et Smoke crée le refrain du parcours: « Pedale Pedale !! Okay Sou Bekàn Li ye … Okay Li Ye ». Ce beat produit par le natif de la rue Oxilius fougère (Bloc Cite Union), devient un hit sur les lèvres de non seulement les Cayens, mais aussi de tous les visiteurs présents le jour du défilé. Déjà on parle d’un vidéo clip de « Pedale », qui devra rejoindre les stations de télé d’ici le mois prochain.

Des maillots sont imprimes avec des logos de l’événement, tantôt confectionnés par des particuliers, ou offerts par des sponsors. Au fait, l’essentiel c’est de porter un maillot Okay Sou Bekàn le long du parcours.

Le Défilé

A deux heures sonnantes, ils sont une centaine de cyclistes  à se masser en face de la cité. On dirait des gens s’apprêtant à suivre le prochain char carnavalesque qui regagnera les rues. Maillots troués, mouchoir dans la tête, peinture sur visage, pantalon 1/8 … en fait, un tableau parfait de l’ambiance du carnaval ; Bicyclettes, Tricycles, Cross, Bicyclettes de course, certains portant protèges, d’autres seulement un Képi ou tout simplement des lunettes. L’objectif n’est autre qu’une bonne virée à vélo, en ce premier dimanche de l’an.

A trois heures précises, la foule démarre. Apres une heure, ils sont un millier à se diriger vers la première Grand ’Rue. Comme au carnaval, le défilé se renforce en cours de route. Arrivés sur le boulevard des 4 Chemins, ils sont plusieurs milliers de cyclistes en direction de Gelée. Des petites pauses, des arrêts définitifs, des roulibeurs, des courageux … on en a vu tous.

Quelques minutes plus tard, un son perçant rejoint la foule animée. OUI !! C’est la musique officielle de Okay Sou Bekàn qui n’est pas trop loin, crie un participant. En fait, un camion sonore conduit par DJ Rasta, et animé par le MC par excellence des Cayes, Etzer Pierre, rejoint le parcours. Ce dernier déforme ironiquement le refrain « Pedale, Pedale. Okay Sou Bekàn li ye », pour créer plus d’ambiance dans le parcours.

 

Bekàn Anle

Bekan AnlePlus tard, c’est le tour aux vélos de prendre le dessus. Pour collaborer avec le drone survolant la route de Gelée, à l’unanimité les cyclistes procèdent au mouvement « Bekàn Sou Tet ». Un commentaire intéressant et comique de Etgel France, maestro du groupe G7 sur Facebook  qualifie cette initiative plutôt de « Okay Anba Bekàn ».

La journée d’excursion à vélo se termine à Gelée, ou le camion sonore assure une animation équilibrée lors d’un match de foot sur le sable et des séances de danse par les participants. A ce moment précis, le sable, le soleil et la mer prennent le contrôle du mouvement, pendant que d’autres estiment que leur mission a été accomplie, et rentrent chez eux.

Les Cayes désormais une grande destination pour les fêtes de fin d’année ; Okay Nan Nwel, Mayi Bouyi Party, Foam Party, BlackOut, Aloha, Akayik, Okay Sou Bekàn … pour ne citer que ces initiatives-là, sont des rendez-vous annuels de la troisième ville du pays entre novembre et janvier.

Le rendez-vous est donc classé pour l’année prochaine, première dimanche de l’année 2017. Okay Sou Bekàn avec VEKELE, désormais une initiative populaire, pouvant seulement être comparée au carnaval ;  apte à attirer des milliers de touristes locaux et internationaux. Une activité pour encourager le sport, combattre la pollution et renforcer cette pratique culturelle des Cayes. On se rappelle encore du fameux texte de ANDRE FOUAD publié une quinzaine d’année de cela, intitulé «Les Cayes, La Ville Bekàn ». N’est-ce pas là, un mouvement visant la renaissance de cette tradition ?

 

 

Jean Junior BOUTIN

BOLO Entertainment Magazine

juniorboutin@gmail.com

Lire l’article sur le site du Journal LE NOUVELLISTE

http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/154168/Okay-sou-bekan-une-tradition-en-mode-renaissance

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s